Les taux d'emprunt, une jauge pour le marché immobilier

logo-asg-courtage

Menu  

logo-asg-courtage
  • Accueil
  • Actualités
  • Le marche immobilier parisien
  • A Paris l'investissement immobilier s'est accéléré depuis que les taux sont bas

    Ils régulent le marché immobilier parisien, les taux de crédit immobilier

    Aujourd'hui historiquement bas, ils sont favorables à l'investissement

    En revanche Paris reste une ville où l'accès à la propriété est difficile
    Les prix restant très élevés, Paris est un marché occupé par les cadres

    Les taux, régulateurs du marché immobilier Parisien.

    Pour devenir propriétaire dans la capitale, la donnée non négligeable et métronome du marché sont les taux du crédit immobilier. Nécessitant des moyens suffisants ce marché, est principalement occupé par les cadres supérieurs.

    L’Ile-de-France est un secteur propice à l’activité du marché immobilier. Entre décembre 2015 et février 2016 les ventes ont augmenté de moins de 20% par rapport à l’année d’avant. Il est évident que la faiblesse des taux d’intérêts pousse les investisseurs à passer à l’action. On enregistre aujourd’hui une hausse de l’activité immobilière par rapport aux chiffres de la décennie, loin d’un record c’est une hausse générale de 4%.

    Les prix en revanche ne diminuent pas à Paris, ils augmentent même de 0,9%. La grande couronne en revanche enregistre des baisses de prix de 2,1% par an en moyenne. L’ancien est privilégié dans Paris, les prix s’accordent sur 8 010€ le m2 en moyenne.

     

    La capitale est principalement habitée par des chefs d’entreprise ou des cadres supérieurs.

    En effet plus de deux tiers des investisseurs à Paris sont des cadres ou chefs d’entreprise. Ouvriers et autres C.S.P. ont donc moins l’envie et la possibilité d’investir à Paris, la part d’acheteurs a donc diminué de 8% sur la décennie. En 10 ans, le prix d’un appartement au m2 a augmenté de 2 800€ et plafonnent à 8.000€ en moyenne. Cette hausse des prix a forcément influencé sur la chute du nombre des potentiels acquéreurs. Durant la même période la proportion de propriétaires cadres ou CSP+ à Paris a augmenté de 15% en dix ans.

    Dans les autres régions d’Ile-de-France, la logique n’est pas forcément la même. Plus on s’écarte du périphérique, plus la situation est hétérogène. Les cadres et dirigeants sont très nombreux dans les Hauts de Seine, augmentant de 15% en 10 ans, comme en Seine-Saint-Denis. En grande couronne, les ouvriers et professions intermédiaires partagent le marché avec les chefs d’entreprise. Un mélange hétérogène difficilement envisageable dans Paris.

    Source: explorimmo, capital.fr

    news_show